Les débuts des 24 heures du Mans : retour sur les débuts de l’automobile

 A l’occasion des 24 heures du Mans qui vont bientôt commencer, voici quelques images d’archive des premières années de la course mythique, disponibles sur Gallica.  L’occasion de revenir à la situation de l’automobile il y a une centaine d’années en France.

24 heures du Mans en 1928 : BNF, département Estampes et photographie, EI-13 (2832)

Les 24 heures du Mans en 1928, [photographie de presse] / Agence Meurisse, BNF, département Estampes et photographie, EI-13 (2832)

 

La première course des 24 heures a lieu les 26 et 27 mai 1923. Elle naît d’une idée de l’Automobile Club de l’Ouest et de son secrétaire général Georges Durand en 1920. Pourquoi au Mans ? Car c’est dans la Sarthe que l’Automobile Club est née. 

 Le Mans : les 24 heures : le ravitaillement, la nuit : [photographie de presse] / Agence Meurisse

Les 24 heures du Mans en 1931 : le ravitaillement, la nuit : [photographie de presse] / Agence Meurisse – Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, EI-13 (2881)

 Les 24 heures du Mans en 1928 : 4 Bentley Bernato Rubins [?] : [photographie de presse] / Agence Meurisse - Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, EI-13 (2832)

Les 24 heures du Mans en 1928 : [photographie de presse] / Agence Meurisse – Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, EI-13 (2832)

 

Cela est d’autant plus remarquable que l’histoire de l’automobile venait de naître. Ce moyen de transport a complètement changé notre façon de vivre et est devenu un symbole de notre société contemporaine. 

Sa naissance est liée à l’utilisation du moteur à explosion, à partir des années 1870. Elle est maîtrisée dans les années 1880 et 1890 avec notamment le brevet pour le moteur Diesel, moteur à combustion interne et à pression constante en 1892. Certaines premières automobiles fonctionnaient à la vapeur, mais c’est bien sûr le moteur à explosion qui a permis l’essor des automobiles. 

Timbre commémoratif  pour les  100 ans du moteur de Rudolf Diesel

Timbre commémoratif pour les 100 ans du moteur de Rudolf Diesel

 

Le contexte était alors bien différent de celui d’aujourd’hui : au début du XXe siècle, la France est le premier producteur européen, jusque vers 1930, avec plus de 40 000 voitures produites par an en 1913 ; entre 1890 et 1904, la France était la première dans l’industrie automobile. 

L'Usine des établissements André Citroën pond [XXX] automobiles de 10 H P par jour : [affiche] / [Mich] - Gallica- BNF ENT DN-1 (MICH/1)-GRAND ROUL

L’Usine des établissements André Citroën pond [XXX] automobiles de 10 H P par jour : [affiche] / [Mich] – Gallica- BNF ENT DN-1 (MICH/1)-GRAND ROUL

Les automobiles sont, au début du XXe siècle, encore des produits de luxe, même si leur prix baisse. Leur succès, parallèle au développement des sports et des loisirs,  entraîne de nouveaux événements et une presse spécialisée : le premier salon de l’automobile date de 1897 au Palais de l’Industrie ; le Guide Michelin et le quotidien L’Auto (consacré aussi à d’autres sports) sont publiés pour la première fois en 1900. 

Automobile Club de France,  affiche de la 6e exposition internationale de l'automobile au Grand Palais en 1903

Automobile Club de France, affiche de la 6e exposition internationale de l’automobile au Grand Palais en 1903

 

Des associations se forment également comme l’Automobile Club de France qui est née en 1895. Des courses sont organisées : en 1894 le Petit Journal organise une première course entre Paris et Rouen avec 26 voitures.  C’est dans ce cadre historique qu’est lancée la course d’endurance du Mans. 

Affiche de 1923

En 1900, il y a une trentaine de constructeurs et leur nombre augmente rapidement avec les années : ils sont 155 en 1914. Les grandes marques françaises sont les constructeurs Renault (depuis 1899), Peugeot (depuis 1890) et Penhard-Levassor (depuis 1891). C’est encore à cette époque une industrie dispersée, au contraire de ce qui se faisait aux Etats-Unis. 

Il est remarquable qu’en peu de temps les modèles d’automobile changent très vite : 

Wimille-auto, Panhard-Levassor à Nice, avril 1910, Villa Impératrice Eugénie : [photographie de presse] / [Agence Rol] - Gallica -NBF, département Estampes et photographie, EST EI-13 (72 5)

Wimille-auto, Panhard-Levassor à Nice, avril 1910, Villa Impératrice Eugénie : [photographie de presse] / [Agence Rol] – Gallica -NBF, département Estampes et photographie, EST EI-13 (72 5)

La « Petite Citron » très populaire de Citroën, produite en 1921.

La « Petite Citron » très populaire de Citroën, produite en 1921.

 

Les années 50 et l’attrait pour les automobiles américaines sont aussi un pan de l’histoire incontournable ; c’est pourquoi, ce sera l’objet un prochain article ! 

Des commentaires et des suggestions sont toujours les bienvenus ! N’hésitez pas à partager si vous aussi vous aimez les voitures 😉

 

Pour aller plus loin :

http://www.24h-lemans.com/fr/

http://www.lemusee24h.com

http://www.francebleu.fr/auto-moto/moteurs/moteurs-143

C. Ambrosi, A. Ambrosi, B. Galloux, La France de 1870 à nos jours, Armand Colin, 2010

D. Lejeune, La France de la Belle Epoque, 1896-1914, Cursus, Armand Colin, 2008 [1991]