Q comme quotidien : l’exemple d’un quotidien local

   Aujourd’hui, il est assez courant de lire le journal le matin, tous les jours. La lettre Q nous permet d’aborder le thème très vaste des quotidiens et des journaux. Pour restreindre un peu le thème, j’ai choisi le Petit Ardennais. Comme les numéros sont numérisés, il est intéressant de les feuilleter de temps en temps pour saisir le quotidien à une période donnée, pour chercher un événement voire pour chercher une personne.

Entête du Petit Ardennais, 21 octobre 1898

Le Petit Ardennais est un quotidien régional fondé en 1880 par un industriel et homme politique de la droite républicaine, Emile Corneau. Il cesse en 1944. Il m’a aidé pour mes recherches à Charleville-Mézières. Les quotidiens régionaux ou départementaux sont très utiles pour rechercher si un de vos ancêtres apparaît dans un fait divers, une distinction, ou même une publicité ! 

Voici par exemple le numéro du mardi 6 mars 1888. Une publicité présente un tailleur, J. Sabatier. La publicité donne aussi l’information du la place de la boutique. On pourrait penser qu’il est difficile de trouver une information car il faut trouver le bon numéro : certes, il faut avoir une idée de la période à creuser, mais une fois les numéros définis, la lecture est courte car le journal ne fait que quelques pages et la recherche peut se faire par ordinateur (ctrl + F), donc même pas besoin de tout lire ! 

Le Petit Ardennais, 6 mars 1888

Voici un extrait de la chronique régionale du 21 octobre 1898, qui permet de connaître la nomination à Charleville de M. Georges Roilet, surnuméraire à la direction des douanes de Charleville (cliquez sur la photo pour agrandir) : 

Le Petit Ardennais, 21 octobre 1898

Le Petit Ardennais, 21 octobre 1898

Lire la presse qu’a potentiellement lu nos prédécesseurs est aussi intéressant pour connaître la façon de penser et ce qu’ils aimaient lire (les romans-feuilleton par exemple). Avec la baisse des prix des journaux à la fin du XIXe siècle, notamment grâce aux grands tirages possibles par les rotatives à grand débit, il est possible qu’une grande majorité des gens ait lu ces quotidiens. 

Lisez-vous aussi la presse locale du temps de vos ancêtres ? Avez-vous déjà trouvé des perles ? Dites-nous tout !

Publicités

2 réflexions sur “Q comme quotidien : l’exemple d’un quotidien local

  1. Merci pour cet article qui rappelle tout l’intérêt de se plonger dans la presse ancienne 🙂 J’adore la lire et je l’utilise aussi beaucoup pour mon histoire familiale car j’ai ainsi pu retrouver les circonstances du décès de deux de mes ancêtres. C’est vraiment une ressource dont je ne me lasse pas 🙂
    Elise

  2. Avec plaisir! Moi aussi j’aime bien feuilleter les vieux journaux, c’est le dépaysement garanti ! Je n’ai jamais encore trouvé d’info sur mes propres ancêtres, mais ça va peut-être venir ; en tout cas pour vous, ça a été une chance ! 🙂

Pour participer à la discussion, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s