L comme Livre de raison : écrits privés et mémoire familiale

En ce 12e jour du ChallengeAZ, c’est la lettre L qui est à l’honneur. Elle m’a suggérée d’écrire sur le livre de raison, qui est l’une des plus belles sources en histoire de la famille. 

C’est en effet un livre où se mêlent les comptes des marchands, la narration d’événement au jour le jour, et une mémoire familiale transmise parfois sur plusieurs générations. 

Le site des Archives nationales donne une liste de tous les livres de raison dactylographiés et classés dans les archives privées : le classement se fait par département. 

A l’origine, les livres de raison sont des cahiers de comptes : « Le livre de raison est un livre dans lequel un bon ménager, ou un marchand, écrit tout ce qu’il reçoit & dépense, pour se rendre compte & raison à lui-même de toutes ses affaires », comme le définit le Dictionnaire universel de Furetière en 1690. Il s’agit donc d’inscrire les entrées d’argent, les achats, les dettes, ainsi que la gestion du patrimoine. Cependant celui qui écrit a pu ajouter des notes sur ce qu’il vivait, comme la naissance de ses enfants, ou des événements marquants comme des phénomènes météorologiques.

Lorsque les livres de raison sont transmis, ils peuvent alors avoir une dimension familiale : ils font partie de la culture et de la mémoire familiale. L’écriture ressemble plus alors à celle de mémoires et il s’agit pour le scripteur de continuer ce qui a été commencé avant lui. Certains livres de raison comportent même des arbres généalogiques, comme dans le livre de raison des Baluze, datant de la fin XVIe-début XVIIe siècle.

Les livres de raison sont assez divers : on en connaît datant du XIVe siècle jusqu’au XIXe siècle. Ils peuvent être écrits sur un siècle comme sur une dizaine d’années. 

Livre de raison de Sophie Fautier épouse de Lambert Straatman, armateur bruxellois, écrit dans la Bible familiale dès 1826, indication des naissances.

Livre de raison de Sophie Fautier épouse de Lambert Straatman, armateur bruxellois, écrit dans la Bible familiale à partir 1826, indication des naissances.

Ils sont bien sûr lié à la capacité à lire et à écrire, c’est pourquoi toutes les familles n’avaient pas de livres de raison, surtout avant le XIXe siècle. Si vous avez dans vos ancêtres des gens qui savaient lire et écrire, il est peut-être intéressant de voir sur la liste des Archives nationales, dans les catalogues d’archives, si votre famille a pu avoir ce genre de recueil. Beaucoup de livres ont quand même été détruits et perdus malheureusement. Il est aussi intéressant de noter que ce sont majoritairement des hommes qui les rédigent avant le XIXe siècle, alors qu’en Angleterre, il y a plus de femmes rédactrices. 

Ce sont des documents rares et précieux pour connaître la vie quotidienne et la vie matérielle. La rédaction n’est pas toujours très aboutie : quelques phrases, quelques annotations, mais on sent quand un événement touche particulièrement le rédacteur.

Voici un petit extrait du Livre des Baluze : « Le samedi, vingt-septième jour du mois de juillet, l’an mil cinq cent soixante six, environ l’heure de trois heures après midi dudit jour, par la grâce de Dieu naquit mon premier enfant, et de Gabrielle des Prés, ma femme : Etienne Baluze. […] Suivant ce dessus, ledit Etienne naquit sous la planète de Venus, et participe des qualités d’icelle et du suivant qui est Saturne. Ces qualités donc seront principalement qu’il sera aimé d’un chacun, très fin des yeux, bon en Jésus Christ et régulier ; il en a d’autres, mais non pas si dominantes : hardi, courtois et non avaricieux ».

 

Avez-vous déjà lu un extrait d’un livre de raison ? Qu’en avez-vous pensé ?  

Pour aller plus loin :

Un livre passionnant : Sylvie Mousset, Papiers de Famille, Introduction à l’étude des livres de raison (France, XVe-XIXe siècles), Presses Universitaires de Rennes, 2008 : étude de plus de 400 livres de raison ; sommaire et avis disponibles à ce lien.

 

Classement des livres de raison et des mémoires : http://www.ecritsduforprive.fr/bibliographie.htm

Le livre de raison de Hyacinthe Rigaud, qui a notamment peint le fameux portrait de Louis XIV, livre en libre accès sur wikisourcehttp://fr.wikisource.org/wiki/Le_Livre_de_Raison_du_peintre_Hyacinthe_Rigaud

 

Publicités

3 réflexions sur “L comme Livre de raison : écrits privés et mémoire familiale

  1. Très intéressant ! Je ne connaissais pas non plus ces livres. Il va falloir que je jette un oeil à cette liste. Merci pour le partage !
    Elise

Pour participer à la discussion, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s