J comme Jours : le calendrier républicain

       Dans notre série quotidienne du ChallengeAZ, je vous propose aujourd’hui de revenir sur les jours du calendrier républicain ; calendrier qui est un véritable casse-tête la première fois qu’on s’y plonge.

La Révolution française voulut une réforme du temps et de l’espace. Le nouveau calendrier va de pair avec la réforme territoriale et la réforme des poids et mesures.

Un calendrier laïc, enlevant toute référence au christianisme, est adopté par la Convention le 22 septembre 1792, alors qu’il faisait déjà l’objet d’un désir en 1789. Il est mis en place à partir du 24 octobre 1793, lorsque débute en même temps la déchristianisation (politique de suppression de tout ce qui était chrétien dans la société, dont les conséquences sont encore très débattues par les historiens).

 

Extrait du calendrier républicain de an II (1793-1794), par Philibert-Louis Debucourt.

Extrait du calendrier républicain de an II (1793-1794), par Philibert-Louis Debucourt. (cliquez pour agrandir)

L’aspect le plus connu sont les douze mois : constitués de 30 jours, ils sont réguliers et se décomposent chacun en 3 unités de 10 jours (décades). L’année commence à l’équinoxe d’automne et se termine par cinq jours de fêtes « sans-culottides », ou jours complémentaires.

Mieux encore : chaque jour n’est plus consacré à un saint, mais à une plante, un animal, une pierre voire même un objet de la vie quotidienne. Cette nomenclature fut proposée par Philippe-François-Nazaire Fabre, dit Fabre d’Eglantine, homme de lettres engagé politiquement dans la Révolution. Par ailleurs, on peut remarquer ce même exotisme dans les prénoms : n’avez vous pas un ancêtre qui a un prénom étonnant, comme Myrtille ou Sauge?

Portrait of Philippe François Nazaire Fabre d’Églantine (1750–1794)

Portrait of Philippe François Nazaire Fabre d’Églantine (1750–1794)

 

Ce calendrier n’eut cependant pas l’adhésion de toute la population. Dès la période du Directoire, il y a des demandes pour revenir au jour du dimanche ; le gouvernement y répond par l’obligation d’adopter ce calendrier en l’an V. Néanmoins, ce sont surtout les administrations qui l’utilisent, comme on peut le voir dans les actes de l’état civil.

Le calendrier républicain est finalement aboli sous l’Empire, le 1er janvier 1806 (nivôse en XIV).

Voici une carte à jouer qui permettait en 1794  de se familiariser avec les nouveaux mois : 

Cartes et fragments de cartes d'un jeu révolutionnaire dit "du calendrier républicain", 1794, Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE FOL-QB-201 (136)

Cartes et fragments de cartes d’un jeu révolutionnaire dit « du calendrier républicain », 1794, Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE FOL-QB-201 (136)

 

Pour s’y familiariser aujourd’hui, il existe des outils, notamment sur wikipédia, ou, encore mieux, sur le site des archives du Pas-de-Calais qui présente un convertisseur dans les deux sens pour toutes les années de 1792 à 1806.

Et vous, avez-vous trouvé des ancêtres ou fait des recherches sur la France de la Révolution ? Ont-ils des prénoms originaux ? 

 

Quelques lectures complémentaires :

Sur la Révolution : M. Vovelle, La Révolution française, 1789-1799, Armand Colin, 2006 [1992]

Articles d’historiens :

Serge Bianchi, La « bataille du calendrier » ou le decadi contre le dimanche, Nouvelles approches pour la réception du calendrier républicain en milieu rural, Annales historiques de la Révolution française, No. 312 (Avril-juin 1998), pp. 245-264

Pascal Frand, Le calendrier républicain dans les annuaires datés de l’an IV à l’an XIII, Annales historiques de la Révolution française, No. 298 (Octobre-Décembre 1994), pp. 671-686

 

Publicités

4 réflexions sur “J comme Jours : le calendrier républicain

Pour participer à la discussion, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s